Google lutte contre les fausses fiches Google Maps

Google a publié de nouvelles données qui détaillent ses récents efforts pour éviter la présence de fausses fiches sur Google Maps. Plus particulièrement, le géant de la recherche a réduit le nombre de fausses fiches de 70% par rapport à un sommet historique constaté en juin 2015.

La société reconnaît qu’il existe des abus prolifiques dans Google My Business, qui s’étend à Google Maps et Search, impliquant des escrocs enregistrant de fausses fiches pour frauder les entreprises ou extorquer des clients. Ce qui rend ces fraudes différentes des autres types d’escroqueries en ligne, c’est que leurs auteurs doivent être situés relativement près de leurs victimes. Google dit que « cela change fondamentalement à la fois l’échelle et les types d’abus possibles ».

Google s’est associé à l’Université de Californie, à San Diego pour commander une étude sur ceux qui abusent de Google Maps afin que l’entreprise puisse améliorer ses efforts et préserver ses utilisateurs de toute arnaque. Voici quelques détails clés de ce que l’étude a révélé :

Les types les plus fréquents de fausses fiches

Environ 2 fausses fiches sur 5 se composent d’escrocs se présentant comme des serruriers, des plombiers, des électriciens et d’autres entrepreneurs. Bien que Google découvre et désactive systématiquement ces fausses fiches, les auteurs en créeraient davantage par le biais d’adresses postales inexistantes et des numéros de téléphone VoIP jetables.

Environ 1 fausse fiche sur 10 appartient à des entreprises existantes où les escrocs ont réussi à revendiquer la propriété. Ces fiches appartiennent pour la plupart à des entreprises comme les hôtels et les restaurants. À la fin du processus de commande, la réservation d’une chambre ou la commande d’un repas ressemble en tout point à celle d’une véritable entreprise.

Comment Google combat les fausses fiches Google Maps?

Sur la base des informations récoltées, Google a depuis mis en place un processus de vérification avancé pour les serruriers et les plombiers notamment. D’autres améliorations incluent:

  • Interdire plusieurs enregistrements à des adresses différentes
  • Effectuer des vérifications supplémentaires lorsque les entreprises se délocalisent à une grande distance de leur adresse d’origine
  • Détecter et ignorer le texte intentionnellement mal ortographié dans les champs d’adresse dans le but de perturber les algorithmes de Google
  • Adaptation des systèmes d’apprentissage de la machine anti-spam pour détecter les divergences de données communes aux fausses fiches ou trompeuses

Depuis la mise en place de ces mesures, Google a été en mesure de détecter et de désactiver 85% des fausses fiches avant qu’elles n’apparaissent au public. Google déclare que moins de 0,5% des recherches locales ont conduit à de fausses fiches maintenant.

Google a publié son rapport complet sur les abus de Google Maps lors de la 26ème World Wide Web Conference le 7 avril 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *